MaximeTremblay

Profil :  Maxime Tremblay 
Courriel : maxime_tremblay25@hotmail.com
Finissant :  été 2003
En ondes : CIPC 99,1 La Radioactive

 

1- Un souvenir de ton passage au Collège :

J’étais dans une période de ma vie où les souvenirs étaient souvent flous. Par contre, je dirais que l’ensemble de l’expérience forme encore à ce jour, l’une des plus belles années de ma vie. La passion des gens qui y travaillent, la proximité créée en l’espace de si peu de temps entre des individus qui partageaient un seul et même objectif. Je pourrais énumérer tellement de moments absurdes et magiques que je préfère rester dans le général. Quoique, ma descente du coude qui a fait céder le bureau de la salle de cour demeure un exploit assez unique. J’ai offert un dédommagement, mais on m’a dit que ça faisait partie de la GAME. Je ne comprends toujours pas cette réponse.

2-Un moment de gloire, en ondes :

J’ai l’impression d’en vivre un chaque fois que j’ouvre un show, et ce, en soi, c’est glorifiant. J’espère toujours garder cette attitude.

3- Un moment épouvantable en ondes :

Toute personne a le besoin inévitable d’évacuer des gaz, à un moment ou un autre de sa vie. Il y a très certainement des moments mieux choisis qu’un show de radio pour le faire. Mais, vous savez, quand vous avez la certitude que vous avez le plein contrôle sur le nombre de décibels d’un pet, il arrive parfois qu’on se laisse aller quand même. Alors que j’avais pleine confiance que le tout se fasse en silence, un bruit de fanfare est soudainement survenu. Moi de rapidement mettre ça sur le dos de la chaise, mais l’odeur m’a tout de même trahi auprès de ma co-animatrice qui s’est fait un devoir d’en aviser la population.

4-La plus importante qualité en ondes :

Ne jamais se dénaturer. Si t’es con, sois con x10, si tu es bourru et chialeux, sois le x10, si tu es quelqu’un de très humain, sois le à l’excès. Il faut que tous les auditeurs trouvent leur compte en radio. Ca prend toutes sortes de gens pour plaire à toutes sortes de personnes. Il ne faut pas oublier aussi, qu’il y a aussi une forme de spectacle derrière le produit, de là l’excès. Rigueur, discipline et curiosité sont aussi des incontournables. Mais ce n’est que mon humble point de vue.

5-Dans 10 ans, tu seras devenu…

Un has-been de la radio, qui s’efforcera tant bien que mal à rester dans le métier qui le passionne. Les jeunesses n’auront qu’à bien se tenir si elles veulent m’enlever mon micro car je fera tout ce qui est sous mon contrôle pour rester à jour, Up to date, car la radio est un médium qui évolue et c’est ce qui fait que c’est si intéressant. La ROUTINE N’Y EXISTE PAS.

6-Dans le métier, tu admires :

Ceux qui perdurent, peu importe leur style : Gilles Parent, Robert Ross, Mario Grenier, Marto, Jeff , Bouchard, Laramée, PY, Ray the sports, Gasse, Gravel, Dallaire, etc.

Il faut reconnaître qu’il n’est pas facile de toffer dans un gros Marché… WOW

Je vais peut-être en surprendre plus d’un , mais d’avoir travaillé avec un homme aussi cartésien et droit que Daniel St-Pierre à Rivière du Loup et un éclaté de la pire espèce comme Christian Duchesne en cette même station aura vraiment été un point tournant pour l’animateur que je suis devenu. Gros merci à l’équipe de radioactive également pour la confiance qu’ils témoignent envers chacune des personnes qui y travaillent.

7-Ah, j’oubliais…

Le parallèle est peut-être très mauvais, mais, je vois la radio comme un gros village de schtroumpfs. Dans chaque station il y a :

  • un leader positif : grand schtroumpf
  • un rigolo, un trop intense : schtroumpf farceur,
  • un intellectuel : schtroumpf à lunettes
  • un chialeux : schtroumpf grognon
  • La fefille : La schtroumpfette,
  • Etc

Par contre, ils cohabitent tous, s’acceptent et vivent dans la joie et le bonheur. Une station de radio… C’est Ça ! … Une équipe de gens spéciaux qui s’acceptent!

Et comme le disait si bien André Arthur : ce n’est pas de frapper un coup de circuit à chaque présence qui compte, mais bien la moyenne au bâton !

Longue vie au CRTQ, et à ses deux monuments Dufresne et Lavoie !

Maxime Tremblay