johanieduquette

Profil :  Joanie Duquette
Courriel : jduquette@nrj.astral.com 
Finissante :  Été 2006 
En ondes : NRJ 102,3 dans C’est l’fun de bonne heure

 

1- Un souvenir de ton passage au Collège :

Faudrait sans doute des pages et des pages…

  • La fameuse émission « Évasion de Robert Giffard », « Démission de Charest » (qui serait encore d’actualité !) et « Incendie au Château Frontenac » ; là où on avait utilisé des magnétophones de bébés pour créer des effets de correspondants en direct…
  • L’émission du radiothon où Mathieu Côté nous avait sorti son fameux costume d’Elvis, et faut dire, il avait vraiment mis le paquet
  • Alix
  • Mme. Savard à la cafétéria
  • Pat Maltais sur la « cruise » avec les filles du Bart
  • Nos premiers partys au feu bar La Relève
  • Le rire de Christian

2-Un moment de gloire, en ondes :

C’est cliché, c’est quétaine, mais coudonc, c’est vrai ! Je trouve que chaque fois qu’un collègue, que ton boss ou peu importe la personne, te dis ‘’Wow belle recherche ! » ou ‘’Bon travail ! » ou juste un ‘’Wow, malade ! » bien placé, c’est ça la gloire, pour moi ! J’veux toujours susciter des ‘’Wow ! ».

3- Un moment épouvantable en ondes :

Souvent un moment épouvantable sur le coup du moment devient moins pire par la suite ! Trois Rivières. J’étais en poste dans le show du matin depuis quelques semaines, peut-être un mois… ! Rien de plus. Mon animateur, qui est l’incroyable Pascal Guité, est en vacances, ne reste que 2 personnes pour l’émission, moi et mon Jacky Pop national ! Mais notre cher Pop n’y est pas ce matin là, pour cause de ‘’trop de dodo, pas assez de cadran ! », et je me retrouve avec mon journaliste, pour démarrer le show, sans trop connaître les pauses réseaux et toute la machine ! Heureusement (on est comme ça au CRTQ on s’entraide !) Seb Laperrière est venu en renfort, et on a poursuivi le show comme des grands… Stress, sueur, colère, plein d’émotions de même, beaucoup trop dans une matinée :-)

4-La plus importante qualité en ondes :

Polyvalence ! Rapidité d’esprit. Esprit de synthèse… Tout en gardant le sourire. Il faut se rendre indispensable ! Être capable de faire face à n’importe quel problème ou imprévu. Ne jamais dire ‘’Je ne suis pas capable ». Surtout être capable de se renouveler sans cesse. Le plus beau des défis : être capable de surprendre, jour après jour, les auditeurs. Oups. Fallait que j’en nomme juste une ?

5-Dans 10 ans, tu seras devenue…

Nettement plus vieille qu’aujourd’hui. Mais aussi avec un bagage plus imposant de connaissances et d’expérience ! Mais j’aimerais avoir mon propre site web de capsules, produire mes trucs, toujours dans le showbizz, encore faire des entrevues, de la télé, et qui sait devenir la prochaine reine de Twitter. Bin quoi, faut bien rêver. Ça et/ou rockstar, pâtissière et coiffeuse. À temps perdu, bien sûr.

6-Dans le métier, tu admires :

Je suis une pro-Anne-Marie-Whitenshaw. J’adore ce qu’elle fait, elle est naturelle, toujours bien informée (et toujours belle !).

7-Ah, j’oubliais…

Ce que je trouve fabuleux du CRTQ , c’est la proximité ! J’y ai fait mes plus belles rencontres, et certains de mes meilleurs amis sont de la famille CRTQ. Que tu aies terminé en 2002, 2005 ou que tu y sois encore, il ne faut jamais dénigrer le POUVOIR qu’ont les contacts entre les anciens élèves ! Et qui vous dit que ce ne sont pas EUX qui vous donneront votre prochaine job ? Le CRTQ est partout, dans presque toutes les stations au Québec. Profitez de vos contacts ! Et n’oubliez pas d’oser, de surprendre, de faire toujours des recherches de fous, toujours savoir de quoi vous parlez, vous êtes à la meilleure école pour le faire alors… Bon. Je l’ai-tu mon t-shirt là ? :-)

Joanie Duquette